REVISION

Lassé d’attendre, tous les joujoux providentiels
Censés descendre, de mon ciel.
Même en décembre, j’ai soupçonné le père Noël
De se détendre aux seychelles.

J’ai dû revoir ma sonde, redéfinir le monde,
Admettre le rêve transitoire.
Malgré la chute immonde, durant quelques secondes,
Ma joie ne fut pas illusoire.

Lassé d’entendre, l’essor des plaintes éternelles
De ma chère et tendre, j’ai, comme elle,
Fui notre chambre, qui, dévoyée, artificielle,
N’était que cendres au goût de fiel.

J’ai dû revoir ma sonde, redéfinir le monde,
Admettre l’amour dérisoire,
Malgré la chute immonde, durant quelques secondes,
Les anges ne furent pas illusoires. 

Lassé de prendre tant de vessies pour des chandelles,
Quitte à me pendre à mon échelle,
J’irai me rendre, restituer au paternel,
Sa belle offrande virtuelle.

Je jetterai ma sonde, me fout’rai bien du monde,
Des éphémères, ostentatoires,
Plaisirs qui vagabondent, j’oublierai  les secondes
Où tout n’était pas illusoire.

(Paroles et Musique E.Martins - 17 janvier 2014)